La théologie du corps, réponse prophétique aux discours sur le genre

François de Muizon – La théologie du corps entre en dialogue avec les interprétations contemporaines de la différence des sexes et de l’identité masculine et féminine, telles qu’elles se sont développées, notamment à la faveur des gender studies.

Renvoyant dos à dos la double tentation d’un naturalisme figé et d’un constructivisme délirant, la théologie du corps invite à un approfondissement anthropologique : si le sexe trouve sa signification personnelle dans le don de soi, c’est bien parce que la personne tout entière est structurée par une logique ternaire du don. À ce titre, l’anthropologie personnaliste du don, trame de la théologie du corps, constitue une réponse pertinente aux anthropologies morcelantes de la dissociation et de la déconstruction. 

  • Pour aller plus loin

Retrouvez le texte de cette conférence dans

Yves SEMEN (dir.) Amour humain, amour divin, Le Cerf 2015, p. 175 à 195

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email