+33 (0)7 87 48 66 91
+33 (0)4 72 94 03 77
Permanence du secrétariat :
mercredi, jeudi et vendredi
+33 (0)7 87 48 66 91
+33 (0)4 72 94 03 77
Permanence du secrétariat :
mercredi, jeudi et vendredi

Un nouveau regard

Un nouveau regard sur le corps et la sexualité

La Théologie du corps renouvelle le regard que l’Eglise porte sur la réalité du corps et de la sexualité à partir d’une approche personnaliste du corps.

La Théologie du corps, qui reprend l’ensemble des catéchèses que saint Jean-Paul II a données au début de son pontificat à l’occasion des audiences générales du mercredi, constitue un ensemble de plus de 800 pages de texte. C’est le plus vaste enseignement pontifical sur un même sujet de toute l’histoire de l’Eglise.

L’Eglise souffre depuis longtemps d’un déficit d’image sur toutes les questions qui ont trait au corps et à la sexualité. Beaucoup considèrent que l’Eglise n’a jamais su développer qu’un discours négatif et restrictif sur la sexualité en la bornant à l’impératif de la procréation. La théologie du corps fait voler en éclat ce préjugé en montrant que, dans le plan de Dieu, la sexualité est ordonnée à la communion des personnes et que c’est par là que l’homme est image de la communion éternelle des personnes divines.

A partir d’une considération personnaliste du corps qui a vocation à exprimer le don de la personne, elle chasse définitivement du discours de l’Eglise toute tentation de pessimisme à l’égard de la sexualité et prouve que l’Eglise a aujourd’hui autre chose à proposer qu’une morale rigoriste et dépassée.

Elle montre que l’édification de la « civilisation de l’amour » à laquelle l’Eglise ne cesse de convoquer les chrétiens et toutes les personnes de bonne volonté est indissociable d’un regard juste sur le corps. Elle vise à ce que soit préservée et promue la vocation du corps de signifier le don de la personne à travers la reconnaissance des exigences de la vérité d’un « langage du corps » dans lequel la sexualité doit trouver pleinement sa place.

Dans un contexte culturel où la personne est souvent utilisée, chosifiée, instrumentalisée, notamment à travers des pratiques de la sexualité qui ravalent la personne au simple statut d’objet, elle montre toute l’importance d’une sexualité ordonnée à sa juste fin pour édifier une culture de l’amour qui tourne le dos à toute espèce d’utilitarisme négateur de la dignité de la personne humaine.

La théologie du corps

Rejoignez-nous

Il se peut que la théologie du corps de Jean-Paul II ne soit prise en compte que lorsque lui-même aura quitté la scène. Ces cent trente discours catéchistiques constituent une sorte de bombe à retardement qui pourrait exploser avec des effets spectaculaires au cours du troisième millénaire de l’Eglise. Quand cela arrivera, la théologie du corps sera probablement regardée comme un tournant, non seulement dans la théologie catholique, mais aussi dans l’histoire de la pensée moderne.

George Weigel Jean-Paul II, témoin de l'espérance
leo. elit. mattis id consequat. Curabitur Aliquam Praesent adipiscing