Une théologie de la création

La théologie du corps est d’abord une théologie de la création. Elle montre que si l’homme – homme et femme – est le chef d’œuvre final de la création visible, c’est parce que son corps est fait pour le don. Il est doté d’une signification « sponsale ». 

Le don inscrit dans le corps est le signe de la vocation de la personne qui ne se réalise pleinement que dans le don d’elle-même. Ainsi, dès l’origine, le corps humain manifeste qu’il est fait pour exprimer le don des personnes dans la communion. C’est avant tout par communion à laquelle il est appelé que l’homme et la femme sont l’image de la communion éternelle d’amour des personnes divines qui est le « mystère invisible caché en Dieu de toute éternité » et qui devient visible à travers les chairs données de l’homme et de la femme.

La Création de l'Homme

Par sa visible masculinité et féminité, le corps – et seulement lui - est capable de rendre visible ce qui est invisible : le spirituel et le divin. Il a été créé pour transférer dans la réalité visible du monde le mystère invisible caché de toute éternité en Dieu et en être ainsi le signe.

JEAN-PAUL II

Catéchèse 19 sur la théologie du corps

Pour aller plus loin

  • Formation
  • Ouvrages majeurs
  • Autres ouvrages recommandés