La honte corporelle, cadeau ou fardeau ?

2,00

Alors que certains spécialistes reconnaissent dans la honte « l’affect mal aimé » par excellence, saint Jean-Paul II a développé dans sa Théologie du corps des considérations étonnamment positives au sujet de cette honte corporelle qui reçoit aussi le nom de « pudeur ». À partir de ce qu’il a mis à jour au plan philosophique et au plan théologique, il est intéressant de découvrir pourquoi et comment émerge cette honte, et plus encore en quoi elle s’avère susceptible de rendre service à l’être humain, tout spécialement dans les relations entre l’homme et la femme qui impliquent la sexualité.

Catégorie :

Vous aimerez peut-être aussi…