La théologie du corps se répand au Burkina Fasso

Le Père Pascal Ouedraogo, directeur de la pastorale familiale de son diocèse de Kaya, et fondateur de l’association Pro Vie Kaya (Burkina Fasso).
Le Père Pascal Ouedraogo, ancien étudiant de la 1ère promotion de notre Mastère, aujourd’hui directeur de la pastorale familiale de son diocèse de Kaya, nous envoie des nouvelles de l’association Pro Vie Kaya qu’il a fondée au Burkina Fasso.

« Nous travaillons pour la défense et la consolidation de la vie en famille pour tout couple de toute obédience. Nous y accueillons des musulmans, des couples chrétiens et bien sûr des gens qui sont adeptes de la religion traditionnelle.

Dans cette association, nous organisons des activités de sensibilisation, de formation et d’accompagnement pour les jeunes couples, les fiancés, les enfants et les adolescents, et même pour des couples aînés.  De septembre 2019 à mai 2020, nous avons pu accueillir 287 adultes pour un temps d’écoute et d’accompagnement à propos de leur vie de mariage. Nous essayons de leur donner de l’espérance et surtout, nous leur présentons la beauté et la positivité du mariage et de la famille : c’est une Bonne nouvelle à accueillir et à partager avec ceux qui ploient sous le joug de la vie.  Avec le cursus de la Théologie du corps que j’ai suivi à Lyon, j’ai tout ce qu’il faut pour m’adresser à eux… et ensemble, on se dépanne pour encore et toujours continuer le combat de la vie.

Pour cette année, je compte terminer la mise à jour des modules de préparation au mariage en intégrant fortement les outils de la Théologie du corps,  du personnalisme, de la phénoménologie et de la psychologie. J’ai déjà lancé un parcours de renouvellement et d’approfondissement pour les couples et fiancés (10 modules.) Je vous donnerai des nouvelles de l’affaire… Nous demandons à Dieu de bénir ! »

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

A lire également

efficitur. at dictum elit. fringilla massa leo. Nullam risus