« Veluti consecrantur ». De la consécration baptismale à la consécration des époux

2,00

En partant de l’affirmation du Concile de Vatican II qui présente le mariage comme une consécration (GS 48, 2), il est possible d’approfondir le sens de cette consécration dans le prolongement de la consécration baptismale. Cela conduit à envisager la consécration des époux dans le sacrement de mariage, à travers l’una caro qu’ils sont appelés à réaliser, comme un nouveau mode de leur appartenance – ensemble et non plus simplement individuellement – au Corps du Christ qu’est l’Eglise. Les principaux éléments de cette consécration se trouvent liturgiquement exprimés dans le nouvel Ordo Celebrandi Matrimonium de 1991. Dans le Christ comme sacrement de la rédemption, le mariage se trouve constitué comme une voie spécifique de sanctification et apparaît comme une réelle vocation chrétienne qui confère aux époux, dans leur participation spécifique au sacerdoce du Christ, une mission particulière dans l’Eglise qui leur est propre. En tant que consécration, le sacrement du mariage introduit ainsi les époux dans un « ordo ecclésial » (CEC 1631) qui est appelé à trouver sa place dans l’Eglise aux côtés de l’ordo sacerdotal et de l’ordo des vierges.

Consultez l’article gratuitement ci-dessous. Télécharger-le en l’ajoutant au panier.

Catégorie :

Vous aimerez peut-être aussi…