La théologie du corps et la spiritualité sacerdotale

Le cœur du prêtre est appelé à être un cœur d’époux et la vocation sacerdotale se révèle comme une vocation sponsale, semblable à celle des époux, même si elle s’exprime différemment.

La question du célibat sacerdotal

Si le prêtre est célibataire, ce n’est nullement une dépréciation de la valeur du mariage,…

Lire la suite...


Pour une nouvelle approche des relations couples-prêtre

La spiritualité conjugale des époux est appelée à s’articuler par la médiation du prêtre à…

Lire la suite...